voyager en Syrie

Voyager en Syrie : petite escapade à la découverte des merveilles syriennes

Quelque mois avant la révolution Arabe j’ai eu l’occasion de voyager en Syrie. Rêve d’enfant pour ma part d’être enfin au pays des terres des croisades, des châteaux forts, des villes mythiques et des souks aux épices. Ce reportage ne traite pas de tous les sites magnifiques que propose la Syrie (Bosra par exemple). La Syrie est aujourd’hui en guerre civile. Beaucoup de lieux touristiques ont été le théâtre de bombardements (le krak où se sont réfugiés les opposants du pouvoir où encore le site de Palmyre). Ce texte est un moyen (enfin j’espère) pour vous , de connaitre un peu les richesses, la culture de ce pays dans un petit coin de la Méditerranée.

Tartous et le Krak des chevaliers sur la route des croisades

Arrivé en bateau de Venise à Tartous après trois jours de traversée, la Syrie et son peuple se sont finalement petit à petit offerts à moi. La ville de Tartous est une des deux grandes villes côtières du pays. En dépit d’un passé riche, la ville de Tartous n’a pas profité de son ancien rayonnement et n’a que peu de chose à montrer. Une vieille église du Moyen Age et les vestiges d’un château. L’attrait principal reste finalement la petite île qui fait face à la ville, l’île de d’Arwad. Je conseille à chacun de visiter les vestiges du petit fort où vivaient les croisés ainsi que son front de mer. De Tartous, il est très facile de rejoindre le site du krak en bus ou taxi. Le krak des chevaliers surplombe une vaste vallée où s’accumulent oliviers et nombreuses chambres d’hôtes. Comptez une journée pour apprécier le krak et ses alentours.

Palmyre-Hama un saut dans le temps

De la ville de Homs à 1 heure du krak, il est facile de rejoindre la cité antique de Palmyre rattachée à la ville « moderne » de Tadmor. La visite du site se fait tôt le matin, l’air est respirable et il ne fait pas encore trop chaud. Oui, nous sommes en plein milieu du désert, la température dépasse facilement les 45 degrés ! Palmyre est un site magique, immense et unique par sa conservation. Il est difficile de croire que cet Oasis a été le théâtre de la naissance d’un Empire qui fût la rivale de Rome. Un château du XVIème siècle surplombe la ville, le Qalat ibn Mann que l’on peut aussi visiter. A deux heures au Nord Ouest de Palmyre se trouve la ville de Hama. On peut y voir les dernières norias du pays en activité. Hama est le point d’encrage pour découvrir différents sites archéologiques comme Apamée, ancienne ville romaine…

Alep et les villes mortes

Au nord, Alep est une ville de caractère au souk pittoresque et authentique. Connue à travers le monde grâce à son savon aux vertus médicinales, je conseille à chacun de se laisser tenter par l’autre spécialité de la ville, la pistache. Alep se caractérise aussi par sa forteresse qui domine la ville. Ce vaste palais royal a longtemps résisté à l’envahisseur avant de tomber finalement aux mains des mongols. Alep enfin, se compose de différentes communautés, faites un tour si vous avez du temps pour visiter le quartier arménien de la ville, bruyant et charmant. De Alep, plusieurs choix s’offrent à vous ; Il est possible de visiter les « villes mortes » villes abandonnées byzantines où le temps semble s’être arrêté. Des maisons, des églises, des commerces tout a été délaissé et bien préservé par le temps.

Damas, la capitale historique

Damas a été la capitale de l’empire sous l’ère du califat des Omeyyades jusque à la moitié du 8ème siècle. J’ignore combien il y a de mosquées en Syrie, mais si vous devez en visiter une, allez voir celle de Damas. La grande mosquée des Omeyyades est simplement magnifique, elle fait partie du patrimoine islamique et on vient de loin pour la voir ! Le souk couvert de Damas est aussi très particulier, on y distingue des petits impacts de balles laissés par les militaires français à l’époque du mandat. En marge du souk couvert se dessinent les restes d’un ancien temple romain dédié à Jupiter. Autre visite incontournable, le palais Azem, construction du XVIIIème siècle au style architecturale Arabo Ottoman. Enfin, si l’envie vous dit, visitez le musée national de Damas, histoire d’avoir un peu plus d’information sur la richesse de ce pays.

Et vous, avez-vous déjà voyagé en Syrie auparavant ? Avez-vous des conseils ou une autre destination du Moyen Orient à proposer ?

  

Cet article vous a plus ? Cliquez sur l'icône ci-dessus pour voter pour l'auteur ! Les articles ayant reçu le plus de votes seront publiés dans We Travel et leurs auteurs pourront être rémunérés !

Un voyage en Birmanie ? Un coup de coeur assuré !
Que voir au Cambodge en dehors d'Angkor ?
Une petite escapade en Thaïlande du nord
Comments
5 Responses to “Voyager en Syrie : petite escapade à la découverte des merveilles syriennes”
  1. Paul dit :

    Bel article, dommage qu’il ne soit pas agrémenté de photos.
    Voila un pays qui semble passionnant, vivement que ce peuple se remette de ses drames afin que l’on puisse aller à sa rencontre. Cette partie du monde est tout simplement passionnante, peut etre aussi car elle est inaccessible …

  2. Evelyne dit :

    J’ai bien aimé cet article qui donne une bouffée d’oxygène à ce pays en temps de conflits ! C’est un peu dommage qu’il n’y ait pas plus de photos.

    Il n’est peut-être pas trop tard pour bien faire.

  3. Mary dit :

    J’aime la Syrie et j’aime qu’on parle de ses merveilles, d’autant plus qu’aujourd’hui on associe ce pays à une guerre civile horrible.
    Donc Bravo! Travel-vox!
    Par contre, moi aussi j’aurais aimé voir plus de photo!

  4. Istanbul dit :

    La Syrie est un très beau pays et dommage pour ce qu’il s’y passe en ce moment.

    Damas vaut vraiment le détour :)
    Istanbul vient de publier Mosquée de l’Agha Firuz (Firuz Agha Camii)My Profile

  5. Julie dit :

    je ne connais pas du tout la Syrie, si ce n’est par toutes les images horribles que l’on nous montre à la télé…
    c’est tellement rare d’avoir des retours de voyageurs sur ce pays, bravo et merci!

Leave A Comment

CommentLuv badge